Troubles digestifs des veaux : 2 conseils utiles

by Aina
Trouble digestif des veaux

Tenir un élevage de bovins est une mission qui nécessite une certaine discipline et aussi une grande organisation. Pour que le projet soit mené à bien, il est essentiel de mettre tout en œuvre pour garder les bêtes en bonne santé. Pour ce qui est des nouveau-nés de l’élevage, les veaux, il est important de veiller à bien entretenir le bien-être de leur système digestif. Ils peuvent en effet être sujets à des troubles qui peuvent conduire à leur décès si des mesures ne sont pas prises à temps.

Comprendre les causes des troubles pour mieux les traiter

Au cours de ses premières années de vie, le veau est un être qui mérite une attention particulière. Son système digestif devra faire l’objet d’un entretien minutieux. L’apparition de troubles à ce niveau peut notamment engendrer des baisses de performances de croissance de l’animal. Ce sera une cause importante de la dégradation de son état de santé général. Les troubles digestifs chez le veau peuvent se manifester par des selles liquides. Les principales causes de ces anomalies sont :

  • les bactéries : les streptocoques, les bactéries E.Coli…
  • les virus : les BVD, les coronavirus, le rotavirus…
  • les parasites : les strongyloïdes, les coccidies, les cryptosporidies…

La présence de ces micro-organismes peut effectivement entraîner des selles liquides chez le veau. Par ailleurs, des erreurs réalisées au niveau de l’alimentation de l’animal peuvent aussi être la source de ces troubles digestifs. Parmi ces erreurs, on peut citer le fait de donner un lait trop riche en matières grasses aux bêtes. Un volume de buvée trop important ou encore une température trop basse peuvent également perturber la digestion des veaux. Dans un cas de troubles digestifs, l’âge du veau peut orienter le diagnostic du vétérinaire. Ce dernier pourra faire une prescription précise. Les médicaments qui peuvent être indiqués seront achetés dans une pharmacie vétérinaire fiable.

Avoir les bons réflexes pour éviter les troubles digestifs

Pour résoudre les troubles digestifs chez le veau, il est important de réagir bien avant qu’ils n’apparaissent. Prendre des précautions n’est certainement pas un geste superflu que les éleveurs ne devraient pas hésiter à réaliser. Quelques suggestions méritent toutes l’attention des propriétaires d’élevage de bovins, surtout de veaux.

Donner du colostrum

Juste après la mise bas, on trait la vache. Cette première traite donne ce que l’on appelle le colostrum. Ce premier lait est riche en oligo-éléments, en flores intestinales et en vitamines. En donner au veau dans les 6h à 10h suivant le vêlage est essentiel. Cela aidera la bête à bénéficier d’une source intéressante d’énergie et de croissance. Le colostrum prodiguera l’unique protection immunitaire du veau durant ses premières semaines de vie. On reconnaît du colostrum de bonne qualité par sa texture épaisse et sa couleur jaune.

Utiliser des probiotiques

À la naissance du veau, il est tout indiqué de lui donner des probiotiques. Cette initiative donnera l’occasion aux « bonnes bactéries » de se développer plus rapidement dans le milieu intestinal de l’animal. Parmi ces « bonnes bactéries » on a le lactobacillus, et aussi le bifidobacteria. Les flores pathogènes peuvent avoir du mal à croître dans ce cas là. En effet, l’intestin du jeune bovin est très peu colonisé et a besoin d’être amorcé.

Renouveler l’air ambiant

Prendre des mesures pour assainir le plus possible l’air ambiant de l’espace de vie des veaux est vivement recommandé. Cette opération empêchera aux colonies de bactéries et de virus de se développer. Il est tout de même conseillé d’éviter de créer des courants d’air. Ces derniers peuvent en effet engendrer des baisses de température qui ne seront pas bénéfiques pour le jeune animal.

Facebook Comments